Monde des émotions, 1

Dés-accords

Des-accords-Bernard-Friot« Florian le regarde s’éloigner,  surpris et ému de découvrir l’homme qui perce déjà sous la peau de l’adolescent. » p.10

Coup de foudre… qui tombera au combat?

 

Un père, chanteur d’opéra, vit avec ses deux fils  Martin, dix-sept ans, et Simon, onze ans. Leur vie suit son cours en ce monde de musique, chacun la modulant à son gré. Une note risque de briser cette harmonie: Julia, élève de Florian, le père, et coup de foudre de Martin, l’aîné. Comment à dix-sept ans déclarer son amour à une femme de vingt-cinq ans sans se rendre ridicule? Encore pire: est-il possible de rivaliser avec son père, amant suppuratif de Julia? Comment Martin sortira-il de cette tourmente sentimentale?

 

Un roman quelque peu différent de ce à quoi je m’attendais. Tout d’abord, le monde de l’opéra est un élément particulier en trame de fond  et, ensuite, une rivalité amoureuse entre père et fils, est également inattendue comme fil de trame. Loin d’être un reproche ces remarques veulent tout simplement mettre en lumière que le monde de la L.J. ne se limite pas aux sorcières et aux vampires. Ce titre ne cartonnera peut-être pas, mais tout lecteur ayant découvert son auteur ne résistera pas à ouvrir ce roman qui le conduira vers un monde d’harmonie, un monde dans lequel la combinaison forme un ensemble dont les éléments divers et séparés se trouvent reliés dans un rapport de convenance, lequel apporte à la fois satisfaction et agrément. L’écriture soignée, les personnages autant diversifiés que crédibles, l’intrigue inhabituelle procurent quelques heures de plaisir de lecture. À savourer. Rachel Boisvert

Friot, Bernard

Milan, 2009

Macadam, 145 p.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress