Monde des émotions, 2

Demain ne vient jamais

Demain ne vient jamais« Kyle McDermott était décidément impossible à cerner. Hors cadre, et aussi hors du temps.! » p. 21

 

Une question se pose: Esprit d’équipe ou équité personnelle?

 

 

Kyle, le plus brillant et le plus populaire de l’équipe de football, participe à la mise à mal d’un ami de collège. Le lendemain;  il est complètement transformé et dit venir du futur et pouvoir changer le cours des choses. Patrick, un ami de toujours et Jenna son amie sont renversés et ne savent que penser de Kyle. Chacun se questionne sur les métamorphoses subies par Kyle : maladie ou paranormal?

 

 

Un roman très spécial. Il se passe résolument dans un monde de gars, bien que la petite amie du personnage principal ne soit pas quantité négligeable. Une histoire qui touche à la pression indue mise sur un jeune ayant un grand talent sportif, au détriment de sa santé psychique. Est-ce que tout est réellement permis quand on est fort en sport? J’aurais parfois tendance à croire que certains le pensent. Ce roman explore cette tendance tout  y incorporant  une absence du héros, c’est-à-dire une forte distraction momentanée rendue sensible par un manque d’adaptation aux circonstances. Il oublie brièvement qui il est pour se voir projeté dans un futur lointain. Il n’aime pas ce qu’il y perçoit et à son retour dans l’immédiat, il change ses actions et sa façon de voir la vie du tout au tout. Cette intermède dans le futur est-elle une réalité de physique quantique, un décrochage psychologique, une simple péripétie? Peu m’importe, le changement opéré apporte et du suspens et de l’espoir, être sportif, n’est pas obligatoirement être idiot. Un libraire de ma connaissance a aussi été conquis par ce roman qui est tout sauf mièvre. Rachel Boisvert.

 

Dorfman, Joaquin

Milan, 2009

Macadam, 344 p.

 

Mots-clés : Bioéthique

 

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress