Mondes imaginaires

Effe

Effe« Mon corps dort, alors que, lentement mon papillon se réveille. » p.5

 

Qui n’aimeraient pas être un ca Papillon… juste pour une nuit?

 

Effe a dix-huit ans et mène une vie bien ordinaire et pourtant… à la nuit, elle devient autre. Depuis quelque temps, Effe se métamorphose en papillon. Que lui arrive-t-il? Effe est inquiète. Sa grande ouverture d’esprit la conduit vers une réponse inattendue aux problèmes que pose sa métamorphose. Elle est un cas Papillon parmi d’autres. Qui sont-ils? Qui les traquent?

 

Un bon et vrai roman fantastique dans sa structure. Il est intéressant quant à son intrigue et charmeur par son écriture. Un souffle poétique souffle ici et là dans le roman : « Le vent m’enivre, m’emplit, m’emporte vers le sud. » p. 5  Avec l’héroïne, le lecteur bascule dans un monde imaginaire pour reprendre pied dans la réalité sans à-coup. Effe, malgré son nom me semblant artificiel, est un personnage réaliste que l’on aimerait côtoyer car elle a beaucoup d’empathie pour ceux qui vivent des moments pénibles. Elle est aussi secrète et assoiffée de sérénité. Sa particularité n’en fait pas une tête enflée, Effe tout simplement veut comprendre ce qui lui arrive. Un petit côté fleur bleue quant à la pacification des méchants s’infiltre dans l’intrigue donnant au roman une légère teinte « Psycho-socio-moral ». Comme cela s’installe vers la fin, le roman n’en souffre pas trop. Rachel Boisvert

 

Angèle, Paul

Hurtubise-HMH, 2013

Hors série, 184 p.

Genre: Fantastique

Contexte: De jeunes adultes vivent une vie parallèle et sont traqués.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress