Monde des émotions, 2

La nuit sort les dents

Nuit sort les dents« Personne en vue, heureusement. Si, pourtant. Là-bas, dans la rue Saint-Ambroise, une silhouette en mouvement attire mon attention. » p. 4

 

Comment un ado cherche à protéger une amie, sans se mouiller.

 

Alex bute sur un cadavre et se retrouve au poste de police. Il ne cache rien aux policiers, mais il omet certaines informations… ainsi qu’à son père, notoire avocat venu à son secours… tout cela pour protéger Océane. De là coulent les nombreux parcours de nuit sur les «les lieux du crime».  Alex veut se rassurer en découvrant qu’il se trompe de penser qu’Océane pourrait être coupable. Il n’a que faire du monde policier et du monde judiciaire. Ce n’est pas avec eux qu’il parlera de ça. Il n’y a qu’Océane et un vieux accompagné de son cochon avec qui il tente de démêler l’imbroglio dans lequel il se trouve malgré lui.

 

À mon avis, je viens de lire un roman sur le non-dit. L’enquête policière est dans la pénombre… et même dans l’ombre. Ce qui toutefois ne fait pas de ce roman un mauvais roman, tout au plus un roman mal étiqueté. Les personnages sont authentiques et crédibles; Alex et Océane pourraient vraisemblablement être des élèves de l’école Saint-Henri. Les contextes spatiaux et temporels sont également vraisemblables. Les passages sur les classes sociales tiennent donnent lieu à réflexion et pourraient enclencher d’intéressantes discussions. Un roman que les ados de quinze ans et plus, ayant lu du Chabin, liront probablement avec intérêt. À noter que ce texte est né de rencontres en atelier vécues en Belgique par l’auteur avec des jeunes. Un agréable moment de lecture. Rachel Boisvert

 

Chabin, Laurent

Hurtubise-HMH, 2013

Atout, 125 p.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress