Monde réaliste

Grand fauchage intérieur

Grand fauchage intérieur«- Combien de temps comptez-vous rester au Liban?»

«- Neuf jours. » p. 10

Des rites funéraires au retour à la vie…

Jeanne, rendue au Liban, arrive au terme de son projet d’écriture : « Consolations » portant sur les rites funéraires. En deuil de son mari et de son fils depuis sept ans, elle cherche toujours à se consoler. Beyrouth est la dernière destination pour sa collecte d’informations et ses prises de photographies. Au cours de ces neuf jours, elle découvre la culture du pays. Ses rencontres avec des femmes la plonge dans un monde de traditions conviviales, ses échanges avec un archéologue complémentent ses connaissances et étanchent sa soif de sérénité. Puis, un flirt avec un beau et jeune judoka parachève le travail de reprisage de sa vie.

Un roman réaliste fort agréable à lire. L’histoire d’une femme en quête de réponses via les rites funéraires ne semble pas des plus attrayantes, mais le style et l’art de raconter de l’auteur sont envoûtants et annihilent la langueur redoutée. Le personnage se dévoile dans de brefs chapitres en aparté tout autant que dans la narration de son voyage. Le récit est au « Je ». Jeanne, d’abord engourdie par ses deuils, semble résignée à tenter de poursuivre sa vie sereinement, toutefois elle devient peu à peu encline à se déculpabiliser et à s’autoriser à vivre en toute plénitude. R. Boisvert

Filion, Stéphanie

Boréal, 2017

175 p., Boréal, Roman

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress