Monde de l'aventure

Quelques pas de plus

MAROT_QuelquesPasDePlus_EXE.indd

« L’handicapée et la traumatisée… Sacrée équipe! P.11… » p.9

Entre légende et quête d’origine.

Sara et Kay, deux sœurs en pitoyable état sont en Californie pour échapper à une malédiction qui leur pourrit la vie. Elles se sentent vulnérables et, espérant que leurs origines amérindiennes leurs viennent en aide, aspirent à réussir le rite du chant de la montagne. C’est devenu leur raison de vivre. Marc qui s’est pointé dans leur entourage à Paris est touché par le même mal que Kay et il compte sur elles pour l’en délivrer. Il est prêt à tout et, bien entendu, il les poursuit jusqu’en Californie. Une folle randonnée, une poursuite démente s’engage ponctuée de secrets et de découvertes, de déception et d’espoir, de méfiance et de secours. « La sacrée équipe » vit bien des angoisses avant d’être en mesure de faire confiance à ceux qui peuvent les aider.

Un roman d’aventure trépidant dans lequel deux filles occupent le premier plan. Le récit repose sur la quête de l’origine amérindienne que Sara et Kay tiennent de leur mère. Sara est aventureuse et déterminée; Kay est raisonnable et dévouée. Elles ont besoin l’une de l’autre et l’assument chacune à leur manière. Ces héroïnes sont de l’époque des super héros et Sara endosse aisément leur façon d’agir. Marc, leur adversaire est un personnage inquiétant et acharné à souhait. Autant elles sont décidées à vaincre, autant il est obsédé par sa volonté de se servir de Kay à ses fins. Le texte contient plus d’agressivité que de romance. Le contexte est très actuel. Comme cela semble devenir une mode, la structure de roman adopte un incessant aller-retour entre la Californie et Paris, soit entre l’après et l’avant. Le roman linéaire ne semble plus en vogue. Le style d’écriture est simple et la traduction ne lésine pas sur l’emploi de termes anglais. Dans les pages complémentaires, on fait allusion à la littérature aimée des «geeks»  : informatique, monde virtuel, super héros, héros de comics et de films… . Je ne doute pas que l’auteur soit de la lignée des «geeks». Des références glissées dans le texte en font foi. Bon roman pour amateurs du genre. R. Boisvert

Marot, Agnès,

Scrineo, 2017

333 p.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress