Monde réaliste

Champion

Champion  « Hier il m’a dit qu’il voulait me voir pour quelque chose qui le tracassait. » p. 39

Entre père et fils, un fossé.

Lauryanne aperçoit Brandon passant sur la route coiffé d’un casque d’écoute à mains libres. Entendant un bruit de moteur inquiétant, elle perçoit que ce promeneur est en danger, mais elle ne parvient pas à le prévenir. Luc emmène Louella pour une ballade à bord du Hummer de son père. Sans permis et sans permission, il heurte un piéton et refuse de s’arrêter pour lui porter secours. Il espère que Louella saura se taire. David, l’attardé du bled, aime marcher seul de longues heures. Il découvre sur son chemin un téléphone et un casque, trésor qu’il s’empresse de cacher. Abigail, copine de Lauryanne, a un rendez-vous secret avec Brandon. Elle l’attend vainement. Brandon, sportif d’élite, tracassé par les desseins de son père, disparaît soudainement. Un samedi matin, la vie de chacun est bousculée par un drame fâcheux, un accident de la route dont la victime est étrangement introuvable.

Un roman réaliste captivant. L’histoire y est racontée par un narrateur observateur qui débite l’action en pièces détachées. Dans un premier temps, chacun des adolescents est mis en lumière à tour de rôle au moment du drame. Brandon est présent dans chacune des fragments du récit. Il devient l’élément principal de la bulle finale dans laquelle le narrateur fait éclater son secret. Brandon est un personnage en lutte contre les valeurs de son entourage proche, père et instructeur. Il met à profit un moment inattendu pour prendre une décision personnelle. Le mode d’écriture en fait un texte original dont le thème, les dessous du monde du sport, est préoccupant. R. Boisvert

Léon, Christophe

2017, La joie de lire

136 p. Encrage

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress