Monde des émotions, 2

La Boiteuse

La boîteuse« Dans le même temps, le portable de Wilfred retentissait de plus en plus souvent; des bips annonciateurs de messages qu’il lisait rapidement et sans commentaires. » p. 9

 

Partir à l’aventure avec un inconnu…

Aurore décide de partir avec un amoureux récemment entré dans sa vie pour une expédition à deux dans la nature insolite des Highlands. Elle ignore les mises en garde de sa sœur et d’un ami. Wilfred, son complice de voyage, devient peu à peu de plus en plus secret et nerveux. Aurore s’étonne d’abord, puis s’inquiète. Rien ne va plus. Pour comble, au cours d’une randonnée elle se blesse et ne peut plus bouger, Wilfred part en quête de secours, mais ne revient pas. La blessure physique et ses séquelles sont difficiles à accepter et la défection de Wilfred lui semble impardonnable. Aurore retourne alors dans les Highlands à la recherche de réponses : Qui est Wilfred? Pourquoi a-t-il disparu? Où est-il? La famille de ce dernier devient son point d’ancrage dans cette mer d’énigmes.

Un roman de suspens intéressant. Le récit s’ouvre sur une idylle amoureuse dérangeante pour l’entourage de l’héroïne, mais celle-ci persiste et signe. Aurore, faire valoir de Wilfred, avance dans des méandres de plus en plus inquiétants et elle aboutit dans une situation paraissant à prime abord, sans issue. Tout est en place pour poursuivre le récit centré alors sur le personnage absent : Wilfred. L’auteur présente ce personnage par petites touches habilement parsemées. Aurore, indépendante et tenace, Wilfred, cachotier et bouleversant, forment un tandem captivant. Le style de qualité sans pédanterie est agréable. Combien de lecteurs auront découvert la raison d’être de ce drame? Un bon moment de lecture attrayante. R. Boisvert

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress