Monde des émotions, 1

Le parfum des livres

Parfum des livresLe parfum des livres

« – Il n’y a pas d’erreur, Mademoiselle. C’est de la part d’un bon samaritain. » p. 20

 

Un parrain fé….

Mathilde quitte sa famille le jour de ses dix-huit ans. Après une première soirée de grande liberté, la réalité s’installe : trouver du travail, trouver un logement l’itinérance et la faim ombragent son rêve. Il faut croire que les parrains fés existent. En effet,  le bon samaritain lui propose un travail et un gite. Leur passion commune, l’amour des livres… papier, devient l’occasion pour chacun de vivre une grande complicité amicale.

Un roman de rêve de liberté, de quête de soi et d’amitié. Dans une écriture simple et dépouillée, l’auteur raconte six ans de la vie d’une jeune femme devenant adulte dans un monde fait du pire et du meilleur. Le carnet téléphonique, cadeau d’une amie, est le prétexte pour la structure du roman, journal de bord de sa nouvelle vie et narration de souvenirs souvent lamentables de sa jeunesse. Mathilde est un personnage d’une grande maitrise émotionnelle. Aucun coup d’éclat, mais un enchainement de constats sur soi et son avenir. Monsieur Eugène qui la prend sous son aile, est un faire-valoir idéal permettant à l’héroïne d’acquérir confiance et autonomie. R. Boisvert.

Gagné, Johanne

Bayard Canada, 2016

Crypto, 159 p.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress