Hors sentiers

Le mystère Henri Pick

mystere-henri-pick« Le bibliothécaire de Crozon en Bretagne, eut envie de faire exactement la même chose. En octobre 1992, il créa ainsi la version française de la bibliothèque des refusés. » page 15

 

Heureux sort pour un refusé.

Le bibliothécaire de Crozon décide de sauvegarder les manuscrits refusés par les éditeurs en leur offrant un refuge ultime où ils pourraient éventuellement être lus par un lecteur curieux. Un roman déposé par l’auteur, Henri Pick, dans ce secteur des refusés trouve inopinément une lectrice. De plus, cette curieuse travaille dans le monde de l’édition. Cet écrivain, illustre inconnu, a alors la chance d’être adopté tardivement par le monde de l’édition. Son œuvre alimente désormais le monde des communications. Bien entendu, ce roman exceptionnel bouleverse l’univers d’un village, bouscule la vie de la famille d’Henri Pick et, par ricochet, agite la vie de plusieurs autres personnes. En sourdine un critique littéraire, mis à l’écart, fait une enquête, car il est convaincu qu’il y a anguille sous roche. Qui aurait écrit cette magnifique histoire d’amour si ce n’est Henri Pick?

 

C’est le roman d’un roman. Avant d’entrer dans l’enquête, à savoir si Henri Pick est un imposteur, l’auteur met en contexte le monde de l’édition en l’éraflant avec humour. Dès la découverte du manuscrit l’enquête donne lieu à un chasé croisé habilement construit. Des surprises éclatent ici et là entretenant le suspens et l’intérêt. Dans le brouhaha causé par ce mystère, la veuve d’Henri Pick et sa fille, axe autour duquel s’échafaude l’édition de ce refusé, semblent deux femmes très différentes se révélant également toutes deux fortes. Elles incarnent le bon sens. Ce roman est à lire tant pour le thème abordé que pour l’écriture raffinée et teintée d’humour. R. Boisvert

 

Foenkinos, David

Gallimard, 2016

286 p.

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress