Mondes imaginaires

Les Insoumis, 01

insoumis-01« Elles (Les autorités) avaient peur de nous… Ceux qui survivaient. » p. 16 

 

Faire confiance ou se méfier, quel dilemme!

Ruby a passé son tour lors de son anniversaire. L’atmosphère n’était pas à la fête car des jeunes de son âge mouraient en grand nombre. C’est également le jour où elle a fait la première expérience de son pouvoir psi. Quelque temps plus tard, elle est ramassée par les forces spéciales pour faire partie du lot de jeunes malades de la NIAA conduits dans un centre de soins sous la garde des FPS pour le contrôle de ces monstres en vue du bien de tous. Thurmond n’a rien d’un centre de santé, c’est plutôt un camp tenant de la coercition. Ruby choisit d’y vivre en marge des autres, car le pouvoir qu’elle occulte l’effraie. Elle tente de se faire oublier de chacun, tout en développant une profonde empathie envers ses compagnons d’infortune. Elle se sent investie d’une mission: les libérer. Un projet prend forme. S’évader, mais pas seule. Est-ce possible?

Un roman déstabilisant. Des jeunes vivent reclus soi-disant pour des motifs de sécurité sociale. Un monde où la désespérance serait de mise. Toutefois, tous ces jeunes ne s’avouent pas vaincus. Des insoumis y émergent. Ruby est de ceux-là. Malgré la peur panique de son pouvoir, elle ne ferme les yeux sur rien. Elle côtoie, le meilleur et le pire. Se détacher de toute attache émotive, créer un vide autour d’elle deviennent son mode de vie. Ruby demeure profondément animée par son rêve de libération.  C’est un roman au rythme soutenu et à l’intérêt maintenu. Un roman dans lequel s’infiltre l’amitié profonde. Ruby n’est pas au bout de sa cavalcade… Le chemin de la liberté ne fait que poindre…

 

Bracken, Alexandra

La Martinière J, 2014

505 p.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress