Monde réaliste

Le murmure des ombres

Murmure des ombres.pg

« J’ai besoin de votre aide, répondit-elle. Pourrions-nous nous voir? » page 36

 

Des ombres sur des jardins secrets…

 

Vivant en Chine depuis trente ans, Paul se retire sur l’île de Lamma suite à la mort de son jeune fils. Désormais, il se consacre à cultiver ses souvenirs, car le temps les efface trop vite. Une routine stricte dans un isolement total devient son mode de vie… une vie engourdie… Pourtant, Zhang Ling, un ami, vient occasionnellement le visiter et Christine, rencontrée sous la pluie, fragilise en douce sa tour d’ivoire. Toutefois, c’est l’appel à l’aide d’Elisabeth Owen qui déclenche une fêlure dans cette tour. Bien malgré lui, Paul s’investit dans une enquête policière pour venir en aide à une mère inquiète de la disparition de son fils. Au milieu des interactions de Christine qui lui demande de ne plus s’avancer dans l’enquête, de Zhang qui l’y implique davantage et d’Elisabeth qui s’en remet à lui,  Paul cherche son chemin.

 

Le prologue, efficace, expose les raisons de l’exil de Paul et met l’accent sur l’état d’esprit qui le pousse à l’isolement. L’intrigue, développée dans l’élégant style de l’auteur, est captivante. L’enquête baigne dans l’histoire et les traditions de la Chine. Le contexte du récit est celui des lendemains de la Révolution culturelle. Paul est un personnage tourmenté entre son désir de ne vivre que pour se souvenir de son fils et sa nature qui ne peut refuser de tendre la main à qui a besoin de son aide. Il est partagé entre son désir d’être ascète et sa nature émotive. Paul, Zhang, et Christine sont ankylosés par des souvenirs sur lesquels ils tendent un voile pour se protéger. Des personnages vraisemblables et sympathiques, une enquête intéressante et une écriture fluide, un trio gagnant. À lire. Rachel Boisvert

 

Sendker, Jan-Philpp

JC Lattès, 2016

446 p.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress