Monde réaliste

La fois où j’ai écouté ma mère

La fois où j ai écouté ma mère« – Tu as cinq minutes. On s’en va.  » p. 11

  

Un coup de trop ouvre la route de la fuite…

  

Mila est entraînée  par sa mère dans un périple qui la mènera beaucoup plus loin qu’elle ne l’avait envisagé. Une fuite qui soudain lui semble sans retour possible. Sa mère et elle aboutissent dans un petit village lointain, perdu et oublié. Sa mère y retrouve des racines, mais Mila y est perdue. Épuisée et malade, sa mère est trop éprouvée pour communiquer avec elle. Dans ce village, on vit comme au siècle dernier… et il n’y a que des femmes… Combien de temps resteront-elles là? Qu’arrivera-t-il ensuite?

  

Un récit déroutant autant par le décor que par l’isolement dans lesquels baigne l’histoire. Mila est une adolescente déroutée et très docile… Une adolescente déracinée autant en raison de la violence vécue par sa mère que par la perte de ses repères. Petit à petit, elle accepte son nouveau mode de vie et elle s’ajuste à ce qu’on attend d’elle. Malgré tout, elle se questionne encore sur son père. Mado devient le pilier sur lequel Mila peut prendre appui. Le contexte du roman donne à entrer dans un monde calme et sauvage après une longue randonnée périlleuse, toutefois la progression du roman révèle qu’il y a anguille sous roche. Un roman sur un thème récurrent qui tire son intérêt du milieu où les victimes se réfugient. Rachel Boisvert.

  

Thierry Guilabert

École des loisirs, 2014

166 p. Médium

 

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress