Monde policier

Elle posait pour Picasso

Elle posait pour Picasso« Jeune fille à la corbeille de fleurs, 1905. » Je laisse tomber le dépliant qu’on m’a remis à l’entrée de la galerie. » Prologue, p.9

 

Quelques heures de lecture baignant dans le monde des arts…

 

Un critique d’art est bouleversé par un tableau peint par Picasso car il a brièvement connu le modèle. Cette rencontre posthume le ramène au long cheminement parcouru pour découvrir l’explication de la mort de Linda, le modèle du tableau. La question à laquelle il a cherché une réponse est triple. Avait-elle été assassinée, s’était-elle suicidée ou était-ce un bête accident?

Un excellent roman d’enquête sans l’arsenal du monde policier. Il tient quelque peu de la chronique de faits divers. Chronique bien ancrée dans l’époque du Bateau-Lavoir à Paris où, en compagnie d’Émile, le lecteur côtoie Picasso, Max Jacob. Un texte riche en informations sur le milieu artistique. Émile venu à Paris pour écrire se retrouve enquêteur par curiosité. Sa curiosité en dérange quelques-uns et en intéresse d’autres. Jeune homme de bonne éducation, aux rêves larges et de nature réservée, il s’insinue dans le milieu avec persévérance. Il veut connaître la cause exacte de la mort de Linda. Ils sont un tandem de personnages autant attachants l’un que l’autre. Émile bousculé par la réponse trouvée est, encore des années plus tard, secoué quand il reconnaît Linda dans la jeune bouquetière. Une gourmandise de lecture. Rachel Boisvert.

 

Égémar Béatrice

Gulf Stream, 2014

198, Courants noirs

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress